Actualitées

Retour aux nouvelles

AC AU CONGRÈS « PROSECCO »

ANTONIO CARRARO AU CONGRÈS « PROSECCO »
(Tractor People Magazine, n° 02-2018)

Le « Prosecco » représente de plus en plus la vie et le moteur de l'économie locale dans la région de la Marche Trévisane. Raison pour laquelle AC SpA entend contribuer aux initiatives liées à la « culture » du Prosecco en commençant par le congrès au Cirve de Conegliano (Centre Interdépartemental de Recherche en Viticulture et Œnologie) organisé par Banca della Marca en mai dernier, au cours duquel le monde de la formation a rencontré le monde de l'information, de la finance, de l'agriculture et de l'industrie, pour un développement économique conscient et durable, compte tenu de la popularité diffuse des nouvelles méthodes de culture de l’agriculture biologique. L'événement (également sponsorisé par AC SpA) a été organisé par Banca della Marca avec le Consortium de défense de Treviso et Belluno et l’éditeur L’Informatore Agrario.
 
Les données statistiques confirment la tendance favorable pour les mousseux (production : + 6-7 % par an) au niveau mondial et du Prosecco en particulier, avec une exportation supérieure à 3 millions d'hl en 2017, contre une stabilité substantielle des concurrents Champagne et Asti (environ 1 million d'hl) et le déclin de Cava (environ 250 000 hl). À l'avenir, la production du Prosecco continuera de se maintenir de manière stable et c'est pourquoi le Consortium augmentera la superficie de production d'ici 2021. Parmi les objectifs du Consortium, il y a la durabilité à travers l'agriculture biologique, en exploitant les principes de l’agriculture de précision grâce à une application qui géolocalise chaque parcelle, fournissant en temps réel la situation agro-météo, le niveau de risque phytosanitaire et l'effet des interventions effectuées ou simulées avec les différents produits phytosanitaires autorisés pour cette zone. Selon les principaux protagonistes de la production du Prosecco, la durabilité est devenue un chemin obligatoire atteignable à travers des investissements dans la recherche, l'innovation et l'achat de véhicules respectueux de l'environnement, dans le but de réduire l'emploi de produits phytosanitaires.